Maladie des paupières

POLE DE CHIRURGIE ORBITO-PALPEBRALE ET LACRYMALE

ORIENTATION MEDICO-CHIRURGICALE

Le Docteur Sylvie MAES-CASTELLARIN est spécialisée en chirurgie palpébrale fonctionnelle et esthétique.

Son domaine de compétences s’étend aussi à la chirurgie des voies lacrymales et de l’orbite.
Elle s’intéresse à la surface oculaire, à l’oeil sec, au larmoiement et aux allergies.

Le Docteur Sylvie MAES-CASTELLARIN pratique également le traitement des blépharospasmes et hémispasmes faciaux par les injections de toxine botulique (XEOMIN®, DYSPORT®).

Enfin, elle pratique la médecine esthétique du regard et de la face par des procédés non invasifs tels que le traitement des rides par injection de toxine botulique (BOCOUTURE®), le comblement du visage par les injections d’acide hyaluronique (JUVEDERM ULTRA®, BELOTERO®, REDENSITY®) et d’hydroxyapatite de calcium (RADIESSE®), le rajeunissement cutané par les peelings et le laser CO2.

SPECIALITE

La Chirurgie oculoplastique concerne les intervention chirurgicales des ANNEXES DU GLOBE OCULAIRE : les paupières, les cils, la glande lacrymale et les voies lacrymales. Elle englobe :

LA CHIRURGIE REPARATRICE

-Des paupières : Entropion, Ectropion, Ptosis, Tumeurs bénignes (chalazions, hydrocystomes, xanthélasmas palpébraux) et malignes (carcinomes)
-De l’orbite : Tumeurs
-Reconstruction cavités orbitaires
-Maladie de Basedow

LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DES PAUPIERES : Blépharoplasties supérieures et inférieures

Des solutions chirurgicales sont adaptées en fonction du vieillissement individuel du regard.

-Paupières supérieures : résection cutanéo-musculaire simple et/ou résection des poches associées, voie d’abord chirurgicale cutanée, cicatrice cachée dans le pli de la paupière.

-Paupières inférieures : résection cutanéo-musculaire simple ou associée à la résection des poches. L’abord chirurgical est soit cutané soit conjonctival (à l’intérieur de la paupière). Les cicatrices cutanées sont rapidement quasi invisibles en quelques mois.

-Lift jugo-malaire prépériosté : Il peut être judicieux d’associer ce traitement invasif chirurgical, aux procédés non invasifs actuels de rajeunissement du regard et du visage

Au niveau de la peau en stimulant la production de collagène.

-Le laser CO2 procédé physique : brûlure
Il permet un confort per-opératoire pour le patient : intervention courte, pas de saignement puisqu’il coupe et coagule en même temps. La cicatrice est uniforme et devient quasi invisible le plus souvent en 6 à 12 mois.

-Peeling procédé chimique : brûlure
-Mésothérapie (par injection d’acide hyaluronique faiblement réticulée)

Au niveau des rides par contraction musculaire : au niveau du tiers supérieur de la face Toxine botulique BOCOUTURE®

Au niveau de la fonte graisseuse : acide hyaluronique JUVEDERM ULTRA®(ALLERGAN) et hydroxyapatite de calcium RADIESSE® (MERZ AESTHETIC), BELOTERO® (MERZ AESTHETIC)

Au niveau des cernes : REDENSITY II® (TEOSYAL)

DEFINITIONS CLEFS

PAUPIERES

Entropion: Retournement contre le globe oculaire du bord ciliaire de la paupière. Risque d’oeil rouge et douloureux, surinfection.

Ectropion : Retournement en dehors du bord ciliaire de la paupière. Risque d’oeil rouge, surinfection, larmoiement gênant.

Chalazion : Secondaire à une obstruction d’origine indéterminée des orifices des glandes de Meibomius situées proche du bord ciliaire et responsable d’une inflammation palpébrale pouvant s’enkyster.

Xanthélasmas : Fait partie des Xanthomes tumeurs bénignes de la paupière responsable de dépôts de type graisseux en chapelet ou en plaque sur la peau entraînant un tatouage jaunâtre de celle-ci secondaire à une anomalie telle que du cholestérol bien que le dosage dans le sang puisse être normal.

Ptosis : Chute de la paupière supérieure pouvant recouvrir l’axe pupillaire. Plusieurs origines sont possibles (congénitales, séniles, myogènes ou neurogènes).

VOIES LACRYMALES

Le Larmoiement :

Chez l’enfant c’est le traitement de l’imperforation lacrymale. Cela consiste à la mise en place d’une sonde sous anesthésie générale.

Chez l’adulte, soit la sténose est partielle et on met en place une sonde dans les voies lacrymales, soit l’obstruction des voies lacrymales est totale et on effectue donc une dacryocystorhinostomie.

L’infection :

Dacryocystite aigüe ou chronique, on effectue aussi une dacryocystorhinostomie.

Les plupart des chirurgies sont pratiquées en ambulatoire (4 heures de présence dans l’établissement) sous anesthésie locale et neurolept analgésie, sauf chirurgies infantiles et les dacryocystorhinostomies qui sont pratiquées sous anesthésie générale.